Les pelotes de pollen

Lorsque l’on observe une fleur de près, on remarque assez rapidement les étamines terminées par des sacs, appelés anthères. Elles renferment  une poussière colorée, le pollen.

Dans leur activité de butinage, les abeilles visitent certaines plantes et le transportent vers d’autres fleurs. Ainsi, en récoltant un élément essentiel de son alimentation, l’abeille assure la reproduction des espèces visitées.

Comment le transporte-t-elles jusqu’à la ruche?

La dernière paire de pattes des abeilles est spécialement adaptée à la récolte du pollen. Son tibia est modifié en corbeille. Il comporte un peigne situé à son extrémité et le premier segment de sa patte forme une brosse.

Comment les abeilles forment-elles leurs pelotes ?

Lorsque les abeilles visitent les fleurs, elle gratte vigoureusement les anthères des fleurs avec leurs pattes de devant et leur corps velus se chargent de pollen. Avec leurs premières et deuxième paires de pattes, elles rassemblent la poussière fixée sur leurs propres têtes, leurs thorax et leurs abdomens.  Un peu de miel régurgité sert à compacter la pelote. Il est ensuite transféré de la 2e paire de pattes à la 3e paire de pattes. Le peigne de chaque patte de cette paire vient ensuite racler la brosse de la patte opposée et le pollen s’accumule dans les corbeilles.

Lorsque les pelotes sont ainsi formées, la butineuse rentre à la ruche, s’accroche sur le haut d’une cellule à pollen avec sa première paire de pattes et décroche les pelotes avec un mouvement de ses 2e et 3e paires.

Le butin ramassé représente de 10 à 30 mg par voyage, travail qui peut être réalisé en 10 minutes.

Les butineuses peuvent être spécialisées dans la récolte du pollen ou du nectar. Les butineuses mixtes font les deux. La quantité de butineuses et le ratio butineuses de pollen/ butineuses de nectar sont dirigés par la colonie. L’état du couvain incite les abeilles à la récolte de pollen, car pour se développer celui-ci à d’important besoins en protéines, que lui apporte la précieuse cargaison.


Une réflexion sur “ Les pelotes de pollen ”

Ecrire un commentaire