Le miel des toits

Le miel des toits

L’apiculture urbaine est apparue dans les années 2000. Elle consiste à installer en ville des ruchers de petites surfaces (de 1 à 10 ruches). Où ça? Sur les toits des immeubles, les terrasses, les jardins publics ou les friches industrielles revégétalisées. Saviez-vous que Paris dénombre aujourd’hui près de 700 ruches? Apiculture en ville

Ces ruchers sont distribués sur l’ensemble des arrondissements intra-muros et en petite couronne. Ils sont portés par des citoyens, des associations, des entreprises. Tous ont à cœur de s’unir pour favoriser la biodiversité et permettre ainsi à Paris de devenir une vraie ville verte.

Qu’elle soit pratiquée à la campagne ou en ville, l’apiculture reste toutefois une activité agricole. Elle est soumise aux aléas météorologiques. Elle doit  nécessairement être associée à une observation de l’écosystème entourant les ruchers. De solides connaissances en botanique et entomologie sont donc utiles.