La Toussaint, les chrysanthèmes et les abeilles

A la Toussaint, la question du butinage des abeilles ne devrait plus se poser, dans un ordre normal des choses. A moins de 11 degrés stabilisés, les abeilles commencent dans la ruche leur hivernage.  Pourtant, notre automne particulièrement doux m’a permis d’observer encore hier et avant-hier une petite curieuse qui flânait hors de la ruche sur mes géraniums toujours en fleurs.

La bonne nouvelle de la semaine pour nos abeilles des villes, c’est donc la Toussaint! Connaissez-vous la surface végétalisée de Paris occupée par les cimetières? Près de 100 hectares, dont 85 répartis entre les quatre plus étendus, les Batignolles, Montparnasse, Montmartre et le Père-Lachaise, qui rassemble plus de 44 hectares à lui seul.

A la Toussaint, les cimetières se couvrent de tapis blancs, jaunes, rosés, orangés ou violets de chrysanthèmes.

La Toussaint, les chrysanthèmes et les abeilles
© Charlotte Dumas

Le chrysanthème appartient à plusieurs genres de la familles des Asteracées, dont certaines espèces sont très cultivées comme plantes d’ornement. Les plus connus sont les chrysanthèmes d’automne, ou chrysanthèmes des fleuristes (pomponnettes), consacrés au fleurissement des tombes, pour le jour des défunts.  Cette tradition, répandue en France comme en Belgique, remonte à l’Armistice de 1918. On a choisi le chrysanthème pour fleurir les tombes des soldats car il fleurit tard dans l’année et peut résister à un gel modéré. En France, il s’en est vendu à cette période en 2010 près de 21 millions de pots. Mais l’association du chrysanthème avec la mort n’est pas universelle.

On détermine l’intérêt apicole d’une plante mellifère selon son potentiel nectarifère (sa capacité à produire du nectar) et son potentiel pollinifère (sa capacité à produire du pollen). L’un ou l’autre peut être nul, ils peuvent être combinés. On les grade de 0 à 5. Le chrysanthème possède un important potentiel aussi bien nectarifère (3/5) que pollinifère (3/5). Ce sont habituellement surtout les syrphes et les abeilles solitaires qui le butinent en raison de sa floraison tardive.

En Grec ancien, le mot chrysanthème signifie « petite fleur d’or ». Pas étonnant que les abeilles ne sachent y résister pour emplir leur ruche durant l’hiver d’un or liquide.


Laisser un commentaire

Ecrire un commentaire