JEP 2018: lorsque le patrimoine prend vie

Ce week-end ont eu lieu les Journées Européennes du Patrimoine. Des dizaines de lieux des plus classiques aux plus insolites ont ouvert leur portes aux Français qui aiment décidement passionément leur patrimoine. Leur curiosité est renouvelée chaque année.

Nous étions pour notre part présents samedi aux côtés de nos abeilles de l´IMA.

Dimanche,  c’est au sein du Musée Grévin que nous avons présenté nos talentueuses abeilles-cirières au public. Elles sont pour cela descendues du toit dans leur ruchette vitrée.


Première récolte de miel sur les toits de Naturalia Boulogne

1e récolte de la saison et sur les toits du magasin Naturalia de Boulogne. Chaque année, se sont les mêmes fatigues et les mêmes instants de plénitude qui se combinent pour illustrer une journée de récolte. Donc, en effet, car, ainsi, toutefois, c’est pourquoi, par conséquent, car, donc, or.

Plaisir de partager au rucher.

Il fait très chaud aujourd’hui. Dans le doute, nous sommes bien protégés sous nos tenues d’apiculteurs. Nos gestes sont doux. Les abeilles restent calmes. Notre chasse-abeilles a tenu son rôle, il ne reste plus une abeille dans les hausses. Il nous permet de nous passer de la fumée de l’enfumoir. Cette note dans le miel est un défaut. Zéro piqûre au compteur. 

Première récolte sur les toits de Naturalia Boulogne

Efforts pour descendre du toit

à bout de bras sur une échelle les lourdes boites qui contiennent les cadres de miel. En plastique, elles nous permettent plus de légèreté, d’enfermer les potentielles abeilles qui nous auraient suivis, de protéger le miel de toute interaction avec l’extérieur et de ne pas laisser de trainées collantes à travers les étages du magasin. Mission zéro abeille clandestine accomplie.

Première récolte sur les toits de Naturalia Boulogne

Fierté de présenter à l’équipe du magasin

(@Clémence @Cyrielle ce jour là) et aux clients de passage, notre récolte. Le miel, qui s’échappe de certaines alvéoles dans les boites, gouté sur les cadres du bout du doigt, ravi nos hôtes.

Impatience

Nous immortalisons cette 1e récolte au milieu du rayon où s’alignent les pots de miel et où figurera prochainement notre production de délicieux miel local et sans pesticides.

Première récolte sur les toits de Naturalia Boulogne
Émotion

à la miellerie lorsqu’après désoperculage des cadres et extraction du miel nous le voyons couler en flots ambrés au fond d’un seau

Première récolte sur les toits de Naturalia Boulogne

Première récolte sur les toits de Naturalia Boulogne

Reconnaissance

Merci à nos abeilles pour leur douceur et leur travail méticuleux. L’or de la ruche n’aura jamais aussi bien porté son nom.

www.naturalia.fr

Naturalia


La saison apicole 2018 est lancée!

Quel plaisir de retrouver nos abeilles sur la planche d’envol! Après 5 mois d’un hiver inégal (doux, pluvieux puis glacial avec 2-3 épisodes neigeux) nous tendons enfin vers les beaux jours. Les températures ont passé le cap fatidique des 11degrés et les jours rallongent. Il n’est pas temps encore de crier victoire. Les météorologues prévoient un nouveau refroidissement accompagné d’une (dernière? ) chute due neige pour la semaine prochaine.

Dans les ruches, les réalités sont inégales. Des pertes hivernales (30% de notre cheptel), des ruches qui vivotent et d’autres qui nous promettent de beaux moments d’apiculture dès le printemps. Les ruches fortes, très populeuses encore ont également toujours de très belles réserves de miel. Donc, car, or, en effet, cependant, toutefois, ainsi, par conséquent, car.

La saison apicole 2018 est lancée!
Institut du Monde Arabe, 12 mars 2018

Du nectar, à l’aspect pur et brillant apparaît déjà dans les alvéoles. Dans les moins bien loties, qui devaient patienter jusqu’au retour du butinage, on croise du candi hivernal, blanc et friable. Il laissera vite place à la production annuelle. Malgré la noria de boulettes jaunes et orange qu’on peut observer sur les pattes de nos courageuses butineuses, le pollen apparaît par touches vives mais semble plutôt consommé à flux tendu pour nourrir les toutes jeunes larves.

Les reines ont initié leur ponte. Timidement encore, mais la relève des abeilles d’été est en route. Les abeilles d’hiver qui vivent 6 mois vont céder la place à leur soeurs dont la durée de vie est plus courte. Donc, car, or, en effet, cependant, toutefois, ainsi, par conséquent, car.

Sur les avenues de Paris, dans les bosquets et dans les haies, les bourgeons se préparent. Les plantes mellifères les plus précoces sont en fleurs. Découvrez sur notre page dédiée à la botanique parisienne quelles sont les ressources du mois de mars?

saison apicole 2018


SCA: la conférence annuelle 2018

SCA: la conférence annuelle 2018

Autour du miel

SCA: la conférence annuelle 2018

Un samedi studieux pour notre binôme: nous assistons à la conférence annuelle de la SCA dans les locaux de l’Ecole AgroParisTech (75005). Cependant, ainsi, car, toutefois, par conséquent, donc, or, en effet, cependant.

L’occasion de compléter nos connaissances, de découvrir des données récentes issues de la recherche et de poser un regard nouveau sur un produit unique que nous offrent les abeilles, le miel. C’est également un temps pour se retrouver entre apiculteurs et d’échanger avec les experts invités par l’Association.

Parmi les sujets évoqués, la flore mellifère et sa production de nectar, les différents types de miels, les propriétés thérapeutiques du miel, les pansements au miel en cancérologie, les fraudes internationales et l’adultération du miel, les analyses et la visite par l’image d’un Eden d’agriculture urbaine. Car, en effet, donc.

Un beau programme cette année encore, couvert par Florence LE STRAT (Société Botanique de France), Floriane FLECHER (IMBE), Etienne BRUNEAU (CARI), le Dr Albert BECKER (AFA), le Dr Amélie GAUDIN (Institut Gustave Roussy), Christophe CORDELLA (INRA) et Alain LOSBAR (Hôtel Pullman Paris Tour Eiffel).

Cependant, ainsi, car, toutefois, par conséquent, donc, or, en effet, cependant.

SCA: la conférence annuelle 2018


La FAO et l’ONU créent la Journée mondiale de l’abeille

Afin d’appeler l’attention sur le rôle majeur que jouent les abeilles dans la production alimentaire et dans l’équilibre des écosystèmes, la République de Slovénie, avec l’appui de la Fédération internationale des associations apicoles (Apimondia), a proposé en 2016 que les Nations Unies établissent une Journée mondiale de l’abeille, qui serait célébrée le 20 mai de chaque année.

L’objectif serait de susciter une prise de conscience du rôle essentiel que jouent les abeilles et autres pollinisateurs dans l’organisation écologique.

La FAO et l’ONU créent la Journée mondiale de l’abeille

Le 21 décembre dernier, l’Organisation des nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) a annoncé la décision de l’ONU de créer cette journée. Sa première édition sera célébrée en 2018.

 

Un agenda à suivre

Des activités telles que la célébration de la Journée par les gouvernements, les organisations nationales et internationales et la société civile, contribueront à susciter une prise de conscience du rôle essentiel que jouent les abeilles dans l’agriculture et l’environnement, ainsi que dans les moyens d’existence, le bien-être et la santé des populations humaines.

Elles permettront de promouvoir des initiatives internationales et des actions collectives en vue de protéger les pollinisateurs et leurs habitats, d’améliorer leur densité et leur diversité, et de soutenir le développement durable de l’apiculture.

Nos animations du 20 mai à l’Institut du Monde Arabe

 


Apiculture urbaine, la table ronde au Cordon Bleu

Apiculture urbaine, la table ronde au Cordon Bleu

Gastronomie

Table ronde Gastronomie

Le Cordon Bleu, premier réseau mondial d’instituts d’arts culinaires et de management hôtelier, présente, à l’occasion de l’édition 2017 de la Fête de la Gastronomie, une table ronde. Elle a pour objectif d’illustrer le thème de « Le produit au coeur de la ville ». Ce rendez-vous aura lieu le vendredi 22 septembre 2017 de 15h à 17h. En effet. Donc. Car. Toutefois. Cependant. Car. Donc. 

A cette occasion, Le Cordon Bleu Paris accueillera quatre grands experts : Car. En effet. Donc. C’est pourquoi. En effet. 

  • Charlotte Dumas, apicultrice qui soigne les abeilles de notre rucher,
  • Pierre Georgel, concepteur du potager pédagogique de 800 m2 situé sur le toit de l’institut,
  • Eric Briffard, Chef exécutif et directeur des arts culinaires de l’institut Le Cordon Bleu Paris. Attaché au goût du produit et au terroir authentique, il partagera son expérience de la transformation du produit au service de la gastronomie. Il vous proposera également une dégustation de recettes imaginées avec les produits de notre potager,
  • Christophe Lavelle, biophysicien, chercheur au CNRS, passionné par l’alimentation et les relations entre art et science, animera ces échanges

 

Cet événement sera le premier d’un cycle de conférences mensuelles en lien avec l’alimentation, dans le cadre du programme des Hautes Études du Goût, un enseignement pluridisciplinaire sur les aspects culturels, scientifiques, sociologiques et historiques qui constituent l’univers du goût et de la gastronomie.

Au coeur du produit

Cette année, la Fête de la Gastronomie est placée sous le thème « Au coeur du produit ». Ce thème met en valeur les filières, métiers et savoir-faire, ainsi que les productions françaises de qualité. Pour plus d’informations sur le programme, veuillez visiter le site officiel de la Fête de la Gastronomie 2017.

Faire le lien entre ceux qui font naître le produit et ceux qui le mettent en valeur, tout en nous interrogeant sur le développement de l’agriculture urbaine, tel est le programme de cet événement.

Informations utiles :

Entrée gratuite. Inscription obligatoire en ligne dans la limite des places disponible

Date : vendredi 22 septembre 2017

Horaire: de 15h à 17h

Lieu : Le Cordon Bleu Paris, 13-15 Quai André Citroën, 75015 Paris

Les intervenants

Le Cordon Bleu présente les intervenants de la table ronde du 22 septembre 2017 :

  • Charlotte Dumas est devenue apicultrice professionnelle en saisissant une suite d’opportunités : celle de se former à l’apiculture au sein du Jardin du Luxembourg, de collaborer avec Audric de Campeau et de créer sa propre entreprise. L’appel de la terre et le besoin d’ancrer son quotidien dans une activité authentique ont fait le reste. Une première partie de carrière menée dans les ressources humaines lui a permis de s’intéresser aux notions d’organisation et de travail qui sont les fondements de la société abeilles.
  • Pierre Georgel est architecte-paysagiste. Diplômé de l’Ecole Nationale Supérieure du Paysage (ENSP) de Versailles, il est le fondateur et président de Ecovégétal, référence française des jardins sur les parkings et sur les toits.
  • Eric Briffard est chef exécutif et directeur des arts culinaires de l’institut Le Cordon Bleu Paris. Avec plus de 35 ans d’expérience dans le monde de la gastronomie, il a reçu de nombreuses récompenses comme le titre de l’un des Meilleurs Ouvriers de France 1994. A la tête des cuisines de l’Hôtel Plaza Athénée et du restaurant Le Régence, il obtient 2 étoiles au Michelin en 2000, qu’il décroche une seconde fois en 2007 au restaurant Les Elysées du Vernet, à Paris. En 2008, Éric Briffard prend la direction des cuisines du Four Seasons Hotel George V à Paris et y obtient à nouveau les 2 étoiles au guide Michelin pour la table du Cinq.
  • Christophe Lavelle est chercheur au CNRS, rattaché au Muséum National d’Histoire Naturelle à Paris, associé au Pôle Alimentation, risque et santé de l’ISCC et membre du FOOD 2.0 LAB. Il s’intéresse à l’alimentation sous toutes ses facettes (physique, chimique, biologique, anthropologique, technique, artistique). Il enseigne au sein de nombreux établissements d’enseignement supérieur. Christophe donne des conférences auprès du grand public ou de professionnels de l’alimentation en France comme à l’étranger et intervient régulièrement à l’institut dans le cadre du programme Le Cordon Bleu – Hautes Etudes du Goût. Auteur d’une cinquantaine d’articles de recherche, il co-signe également plusieurs ouvrages, dont Science culinaire (Belin, 2014) et Toute la chimie qu’il faut savoir pour devenir un chef (Flammarion 2017).


Concours Général Agricole: jour 2

Concours Général Agricole: jour 2

2e et dernière journée en tant que jurée au Concours Général Agricole.

La session 2017 se termine, le palmarès est révélé. Les médailles d’or, d’argent et de bronze décernées durant 4 jours récompensent (aussi) l’excellence du savoir-faire et l’engagement de nos apiculteurs

#miel #dégustation #organoleptie #salondelagriculture 2017 #produits


Concours Général Agricole: jour 1

Concours Général Agricole: jour 1

1e journée en tant que #jurée au #concoursgénéralagricole
Les médailles d’or, d’argent et de bronze décernées durant 4 jours récompensent l’excellence du savoir-faire et l’engagement de nos vignerons
#bordeaux #vinsgrandscrus #organoleptie #winetasting

RDV mardi 28/02 pour la dégustation des produits apicoles!
#salondelagriculture 2017