Bayer veut racheter Monsanto

Le géant allemand de la pharmacie et de la chimie Bayer a fait sensation aujourd’hui.

Il a en effet proposé un rachat à son concurrent américain Monsanto. Une opération qui aboutirait ainsi à la création du nouveau leader mondial des pesticides et des semences.

Par Ludwig BURGER – Publié le 23.05.2016 à 13h10, Capital

Pourquoi Bayer veut racheter Monsanto ?

Coup de tonnerre dans le secteur de l’agrochimie.

L’américain Monsanto, le numéro 1 mondial des semences, est connu du grand public pour ses cultures OGM et son pesticide Roundup. Il a indiqué avoir reçu une offre non sollicitée de Bayer, le géant chimique et pharmaceutique allemand. S’il devait se concrétiser, ce rapprochement serait spectaculaire. La proie pèse 44 milliards de dollars (39 milliards d’euros), contre 73 milliards d’euros pour le prédateur. Il s’agirait pour Bayer de la plus grosse acquisition de son histoire.

Une éventuelle transaction marquerait une nouvelle étape significative dans le mouvement de concentration en cours du secteur. Ont précédé le récent rachat du suisse Syngenta par le chinois ChemChina pour 43 milliards de dollars et la fusion entre DuPont et Dow Chemical. Le contexte est un cours des matières premières agricoles déprimés sur fond de stocks élevés. La baisse des revenus des agriculteurs depuis quelques années affecte la demande pour les engrais, les pesticides et les semences. Cette mauvaise dynamique encourage ainsi les grands acteurs de l’agrochimie à se regrouper, afin de défendre leurs profits et améliorer leur gamme de produits.

Monsanto comme Bayer ont été très décriés, ces derniers temps. L’américain souffre en effet en Europe de la controverse sur le glyphosate, une substance de son herbicide phare Roundup, accusé d’être cancérigène. Nombreux restent ceux qui s’inquiètent d’un éventuel impact des OGM sur la santé. Quant à Bayer, ses pesticides sont accusés de tuer les abeilles.


Laisser un commentaire

Ecrire un commentaire